Saturday Night Fever enflamme la piste de danse du Palais des Sports

0
La semaine dernière, avec Le Ménager, nous avons terminé notre semaine de travail en musique avec Saturday Night Fever, la version live du film culte « La fièvre du samedi soir ».
Affiche du spectacle Saturday Night Fever

Le résumé :

Proche du film, ce spectacle musical, festif, avec de gros effets visuels mettra à l’honneur la musique, la danse et la fête.

Cette toute nouvelle création, inédite en France, relatera l’histoire de Tony Manero, jeune Italo-Américain de Brooklyn qui ne vit que pour la danse et tombe amoureux de la belle Stéphanie…

Le chorégraphe Stéphane Jarny (Salut les copains, Disco, Love Circus)… se verra confier également la mise en scène du spectacle.
Stéphane Roy, collaborateur de renommée internationale et plusieurs fois distingué par ses réalisations notamment au sein du Cirque du Soleil, sera en charge de la scénographie.

Mon avis :

Il y avait vraiment peu de monde à la représentation de vendredi dernier, au point que seule la partie centrale de l’orchestre était remplie, et les gradins fermés, ce que je n’ai jamais vu dans cette salle. Une copine blogueuse avait été voir le spectacle un peu plus tôt un samedi, et la salle était bien pleine, ce n’est donc pas lié à l’attrait du spectacle. C’est peut-être un effet lié à l’attentat la veille à Londres, je ne sais pas. (Mais c’est vrai que ce jour-là, il y avait vraiment peu de monde dans les transports. J’ai même pu m’asseoir dans la ligne 13 du métro, c’est dire !!!)

L’histoire du film se rejoue sur scène, plutôt fidèle au film. Les décors principaux sont plutôt bien fournis mis à part la partie « chez Tony ». Mais  ces passages offrent la surprise de retrouver Lionnel Astier (de la série Kaamelott), dans des petites scénettes plutôt drôles. J’ai beaucoup aimé visuellement la virée en voiture, très bien faite avec la projection de la route en arrière plan. On s’y croirait !

Côté musique, le trio de chanteurs est plutôt bon. Mais soyons honnêtes, quand on connaît par cœur la bande-son des Bee Gees, c’est compliqué à se la retirer de la tête pour laisser la place à d’autres chanteurs. Les timbres ne sont forcément pas les mêmes, mais ils assurent quand même. J’ai juste été un peu déçue qu’ils soient un peu trop relégués sur le côté de la scène. Peut-être que s’ils avaient été en hauteur au-dessus de la scène, ils auraient pu être un peu plus « présents » dans le décor ?

Les numéros de danse sont forcément très bons, on en attendait pas moins pour l’adaptation sur scène d’un film sur ce sujet. Sans surprise, c’est Fauve Hautot qui est au centre de tous les regards, et pas forcément parce que c’est la personnalité du spectacle la plus connue. J’ai très rarement vu Danse avec les Stars et je la connaissais donc plus de nom qu’autre chose. Mais il faut bien avouer qu’on a vite d’yeux que pour elle, elle est gracieuse et extrêmement solaire. Et belle surprise, c’est également une bonne comédienne très convaincante et à l’aise dans son personnage. Un vrai sans faute pour elle !
Nicolas Archambault à côté fait un peu plus fade, même si c’est également un très bon danseur. Il faut dire que rivaliser avec Travolta n’est pas donné à tout le monde ! Sa présence est vite effacée dès que Fauve entre en scène.

Malgré le peu de monde dans la salle, l’ambiance était au rendez-vous. Gwendal Marimoutou (The Voice + comédie musicale Résiste !), en maître de cérémonie, enflamme la salle lors d’un petit cours de danse disco. Tout le public est alors invité à se lever pour danser sous les reflets des boules à facette de la salle (et même à monter sur scène l’espace d’un instant pour les plus téméraires).  Après ça, la combinaison « Moulinets / J’ai pas un peu pris ? / Baloo / Madame, j’ai mal au genou » n’a plus de secrets. 🙂

Outre Fauve Hautot et Gwendal Marimoutou, on retrouve sur scène plusieurs têtes connues : Fanny Fourquez (comédies musicales Salut les copains, D.I.S.CO. ou encore Love Circus) dans le rôle d’Annette, et Stéphane Rizon (The Voice) et Flo Malley (The Voice + comédie musicale D.I.S.C.O ) parmi les chanteurs. Encore une belle moisson de talents pour ce spectacle !

Saturday Night Fever est un spectacle très rafraîchissant qui ravira aussi bien les nostalgiques du film que les amateurs de danse. Un bon moment à passer en famille, entre amis ou entre collègues (histoire de raconter au boulot le lendemain comment les autres se dandinent. 🙂 ).
Places de spectacle
Satuday Night Fever
Palais des Sports
Place de la Porte de Versailles
75015 PARIS
Les jeudis et vendredis à 20h, les samedis à 15h et 20h30 et les dimanches à 15h, jusqu’au 30 avril 2017

About Author

Trentenaire active dans la vraie vie, j'arrive (je ne sais comment) à jongler entre vie professionnelle, vie privée et loisirs. Je suis une touche-à-tout qui aime varier ses intérêts. C'est ainsi qu'est né ce blog, un melting-pot de tout ce que j'aime, car je ne peux me résoudre à choisir un thème plutôt qu'un autre : sorties, tourisme, musique, beauté... et tant d'autres choses que je vous invite à partager à mes côtés.

Laissez votre message après le bip sonore. Biiiiiiiiiip ! :)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Fermer