Sortie cinéma : Le Fantôme de Canterville

2

Dimanche dernier, j’étais conviée à l’une des avant-premières du « Le Fantôme de Canterville », un film adapté d’une nouvelle d’Oscar Wilde. Avec entre autres, dans la distribution, Michaël Youn. Aïe, je craignais vraiment le pire avec un personnage pareil… Je crois que j’ai soigneusement évité tout ce qui pouvait se rapporter à lui depuis l’époque des « Onze Commandements », tellement il me sortait par les yeux. Mais bon, je suis joueuse, alors j’ai tenté le coup.

Visuel du film "Le Fantôme de Canterville"

Le résumé :

Au fin fond d’une Bretagne de légendes, le fantôme d’Aliénor de Canterville est condamné à hanter le château de sa famille et à en faire fuir tout nouvel habitant. Elle remplit cette mission à merveille, aidée de Gwilherm, son fidèle serviteur. Mais lorsque les Otis, une famille fuyant la vie parisienne, achètent le château, Aliénor se désole car elle n’arrive pas à effrayer cette tribu du XXIe siècle… Pire : les enfants la ridiculisent et les parents l’ignorent ! Seule Virginia Otis, âgée de quinze ans, émue par le sort du fantôme de Canterville, cherchera à la délivrer de la malédiction qui pèse sur elle…

Mon avis :

Je n’ai jamais lu la nouvelle d’Oscar Wilde, mais après avoir vu le film je suis curieuse de la découvrir pour voir si le texte est ressemblant.

Il s’agit ici d’une comédie légère sur fond de maison hantée, plutôt à destination d’un jeune public apparemment. Mais avec Le Ménager, en tant que grands enfants, on a quand même bien apprécié notre visionnage. Les effets spéciaux sont plutôt sympa, le film a d’ailleurs été nominé au Festival du Film Fantastique de Gérardmer en janvier dernier.

L’histoire est bon enfant et on devine assez vite un happy end, mais l’ensemble est bien mené. On apprécie de voir ces parents totalement déconnectés du monde, qui apportent le côté drôle de l’histoire. J’ai trouvé Michèle Laroque fraîche et convaincante dans le rôle de la femme qui  ne se laisse pas démonter. Lionnel Astier est à mon grand regret beaucoup moins présent, on aurait aimé plus que le voir scotché à une oreillette de téléphone.
Audrey Fleurot incarne un fantôme plutôt touchant, qui ne sait plus du tout faire peur à notre époque. L’agréable surprise vient de… Michaël Youn, son fidèle acolyte. Je m’attendais à ce qu’il ait un rôle très très lourd, et finalement pas du tout. Comparé à ce que je connais de lui, je l’ai trouvé très calme et c’était vraiment agréable (cela vaut également pour la présentation des acteurs avant la diffusion du film : pas de mégaphone, pas de fesses à l’air…). Il faut croire que les années changent un homme ! 🙂

Les acteurs du film "Le Fantôme de Canterville"

Le film sort ce mercredi sur vos écrans. Si la bande-annonce ne donne pas forcément envie (je la trouve vraiment bof et pas vraiment représentative), vous pouvez quand même aller le voir si vous avez envie d’aller voir quelque chose de léger, un peu rigolo. (Côté « marrant », il y a en même temps en face « Les Visiteurs – La Révolution », mais si j’ai aimé à l’époque les premiers volets j’ai l’impression que celui-ci sera bien raté. je préfère largement l’humour plus fin du « Fantôme de Canterville ».)

About Author

Trentenaire active dans la vraie vie, j'arrive (je ne sais comment) à jongler entre vie professionnelle, vie privée et loisirs. Je suis une touche-à-tout qui aime varier ses intérêts. C'est ainsi qu'est né ce blog, un melting-pot de tout ce que j'aime, car je ne peux me résoudre à choisir un thème plutôt qu'un autre : sorties, tourisme, musique, beauté... et tant d'autres choses que je vous invite à partager à mes côtés.

2 commentaires

  1. Mouais. Je pense que je vais le laisser de côté, mais je note quand même la présence d’Audrey Fleurot, je l’apprécie beaucoup cette comédienne, et la trouve trop rare.

Laissez votre message après le bip sonore. Biiiiiiiiiip ! :)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Fermer